Le Rouge-gorge d’Itxassou (Etzarri Gorria)




Au-dessus d’Itxassou dans l’air frais de l’aurore,
Où les fougères grandioses prospèrent tel un décor,
Un rouge-gorge intrépide est revenu me voir,
Me demander asile, me réclamer du pain,
Il insiste, il me presse, me rappelle au devoir,
Me somme de le nourrir aujourd’hui et demain…
Cet oiseau est étrange, il veut bien m’expliquer
De l’accueillir, le prendre, et d’être à ses côtés,
D’admirer son panache, savourer son audace,
Sa présence angélique, irréelle, trop fugace.
L’aubade de cet oiseau me calme et m’assagit,
Dans le tumulte du monde où toutes les énergies,
Se libèrent, se déchaînent, et se combattent aussi…
Ce rouge-gorge étonnant, s’approche et me confie
La saveur de ce jour, la beauté du matin,
La douceur de l’instant, tel un baume, un parfum…


Retrouvez le chant mélodieux du Rouge-gorge :


Retrouvez mon recueil de poésies : des Poèmes pour Chaque saison aux Editions du Panthéon


Commentaires

Articles les plus consultés